Radio One Logo
  • Dieu reconnaîtra les siens…

    Société

    Dieu reconnaîtra les siens…

    25 sept. 2020 07:21

    305 vues

    Une actualité chasse l’autre, dans une spirale de tension et d’anxiété. Avant l’arrestation de Bruneau Laurette et l’intérêt relatif porté à Dhiren Moher, des paroles qu’aurait prononcées le Premier ministre à propos des Rs 15 millions accordées à l’Église catholique. Ce qui a entraîné des échanges chargé d’acrimonie de part et d’autre.

    Que Pravind Jugnauth se soit ou non montré irrité par le discours du cardinal Piat - malgré le don d’une copie du certificat de naissance du père Laval et la générosité du gouvernement envers l’Église catholique – est secondaire. La question ici, ce sont, précisément, ces fameuses subventions aux religions.

    Des subventions qui constituent en quelque sorte une obligation électoraliste. Ce qui met le gouvernement du jour en situation de dépendance vis-à-vis des différentes religions institutionnelles.

    Et cela va encore plus loin. Puisque la question d’argent perpétue les stratégies de presque toutes les organisations religieuses du pays à faire valoir leur visibilité. Une situation encouragée par le mode de recensement de la population.

    Il y a un an, les subventions aux religions passaient de Rs 85 millions à Rs 93 millions. Et selon certains chiffres avancés, mais non-vérifiés, en cinq ans, les institutions religieuses et socioreligieuses auraient perçu quelque Rs 614 millions de l’Etat… Des miettes qui ne font qu’allonger la liste de dépenses inutiles, diront certains.

    Il n’y a que l’Assemblée nationale des Bahaïs de Maurice et l’Ahmadiyya Muslim Association qui, très dignement, refusent de profiter des deniers publics. Elles préfèrent compter sur les contributions de leurs fidèles.

    En fait, la réponse parfaite de toutes les institutions religieuses au pouvoir politique devrait être celle-ci : notre croyance n’a pas de prix ; notre foi nous suffit.

    Ce qui démontrera, d’une part, qu’elles ne sont pas cupides et, d’autre part, que leurs adhérents ne sont armés que de leur foi.

    Cela indiquera surtout que ces organisations s’inspirent de la toute puissance divine et non de celle de l’argent. Cela aboutira peut-être à moins d’agitations en coulisses pour négocier avec les politiciens. Et les uns comme les autres nous ficheront une paix presque divine…

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Le Morning du Weekend

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT