Radio One Logo
  • Février 1999 : Jean Bruneau s’en souvient

    Février 1999

    Février 1999 : Jean Bruneau s’en souvient

    20 févr. 2019 11:00

    1060 vues

    La police mise a rude épreuve lors des émeutes de 1999, des policiers en détresse, séquestrés à Roche Bois. Un épisode noir dans la carrière  de l’ancien assistant commissaire de police Jean Bruneau.

    20 février 1999, personne ne s’attend à ce que le lendemain le pays bascule dans le chaos. A l’aube d’une semaine noire en 1999,  Kaya est retrouvé mort dans sa cellule s’ensuit alors une escalade de violence dans le pays.

    La police est prise de court. Elle n’est nullement préparée à affronter une telle situation. Les forces de l’ordre sont d’ailleurs la principale cible des émeutiers.

    Jean Bruneau, alors assistant commissaire de police, responsable de la région Port Louis Nord n’a d’autre choix que de braver les dangers pour porter secours à ses hommes attaqués au poste de police de Roche-Bois. 20 ans après, il s’en souvient comme si c’était hier.

    « Il était deux dans la station de police. Les émeutiers avaient même pris les armes. Mais dès qu’on est rentré dans Roche Bois on nous a attaqués à coup de cocktail molotov. C’était la panique. On a été surpris. Heureusement qu’on a pris la décision de retourner à la station de police où on a pu enlever ce cocktail molotov sur la voiture. Ca a explosé au moment de l’enlever du véhicule. On l’a échappé de peu », raconte Jean Bruneau.

    Autre fait marquant qui aujourd’hui encore hante cet ancien haut gradé de la police : la séquestration des policiers au poste de Baie-du-Tombeau.

    « Le poste de police était attaquée. Dans les communications radios, ils nous disent qu’ils sont encerclés, pas moyen pour eux de sortir. Nous étions à Abercombie et pour aller à Baie du Tombeau il fallait déblayer les routes bloquées par les émeutiers.  Moi en tant que chef, j’ai le cœur qui fait mal. C’est jeunes policiers en grand danger et pas moyen de les sortir de là. Ils ont été très courageux. Pour garder les émeutiers à distance, ils ont tiré des coups de feu en l’air jusqu’à notre arrivée le lendemain matin. » confie Jean Bruneau.

    Demain jeudi 21 février, Maurice se remémorera que la vie peut basculer à tout moment…

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT