Radio One Logo
  • Le père Jocelyn Grégoire anticipe une crise et appréhende les défis qui apparaîtront après le couvre-feu

    Société

    Le père Jocelyn Grégoire anticipe une crise et appréhende les défis qui apparaîtront après le couvre-feu

    21 mai 2020 11:00

    285 vues

    Le père Jocelyn Grégoire, qui est aussi le président de la Federation Créole Mauricien, dit, dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, appréhender les défis qui apparaîtront après le couvre-feu sanitaire. Tandis que le diocèse de Port-Louis attire l’attention du gouvernement sur l’angoisse de nombreux Mauriciens face aux risques de perte d’emploi. 

    Dans son communiqué, la Commission Diocésaine Justice et Paix attire l’attention sur le fait que le pays ne peut pas se payer le luxe d’un désaccord massif ou d’une incompréhension d’une large partie de la population alors que Maurice fait face à une crise sans précédent. La Commission Diocésaine Justice et Paix estime aussi que les lois d’exception du gouvernement génèrent dans la population une inquiétude qui pourrait déboucher sur une crise sociale de grande ampleur. Et se pose la question d’un accompagnement pour ceux qui sont ou vont se retrouver sans emploi ou en chômage technique.

    Le diocèse demande au gouvernement de trouver un moyen de faire remonter les appréhensions de la société civile, entendre ses objections et y répondre. Ce même exercice avait été fait et avait été très apprécié pour toutes les questions pratiques autour du confinement et des questions sanitaires, précise encore ce communiqué.

    A cela, le père Grégoire, dans sa vidéo postée lundi, souligne que la manne ne tombera pas du ciel, de l’Eglise, de l’Etat ou du secteur privé. 

    Ne voulant pas parler sur les nouvelles lois, il anticipe une montée du chômage à cause de la Covid-19 et propose aux citoyens de se regrouper en coopératives. En sa qualité de président de la FCM, il demande à ceux concernés de s’inscrire sur sa page Facebook et il les mettra en contact avec des gens qui peuvent les aider à monter des coopératives. Mais aussi pour qu’ils puissent bénéficier de terrains, privés ou appartenant à l’Etat, pour monter les projets agricoles.

    Pour le secteur de la pêche, ce sera la même chose, selon le prêtre qui prône le même esprit d’empowerment.

    Cette initiative du père Grégoire devrait susciter des interrogations surtout après la position du Diocèse de Port-Louis.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT