Radio One Logo
  • Post-Confinement : les commerçants divisés entre les stocks invendus et les produits importés non reçu

    Post-Confinement

    Post-Confinement : les commerçants divisés entre les stocks invendus et les produits importés non reçu

    16 oct. 2020 19:30

    12 vues

    L’été est là. Et pour certains cela rime avec le renouvellement de sa garde-robe.

    Mais il y a eu le confinement cette année. Ce qui a grandement affecté les activités des commerçants. Des stocks invendus. Alors que pour d’autres on hésite encore à renouveler son stock.

    Il est 16h dans la capitale. L’heure de fermeture des bureaux. Si la plupart des gens sont pressés de rentrer, certains profitent pour faire un peu de lèche vitrine.

    Comme à son habitude, Aullybux est assis devant son magasin à la rue Sir William Newton. Pas de nouveauté cet été, déplore-t-il.

    « Tous nos articles sont importés, toutes les usines à l’étranger sont fermées, nous sommes en manque de ressource. Nous avons encore quelques articles en stock mais nous n’avons rien de nouveau. »

    Aslaam est dans le commerce depuis 10 ans. Cette fin d’année ne sera pas comme les précédentes. Il n’a pas pu faire le déplacement à l’étranger comme il en avait l’habitude. 

    « Nous ne pouvons pas voyager pour aller chercher les marchandises. Nous ne pouvons pas faire venir des marchandises sans voir leur qualité, nous ne pouvons pas prendre de risque d’avoir des produits défectueux. »

    Kogheela, qui tient un magasin à la rue La Corderie, a eu plus de chances. Après trois mois d’attente, elle vient de recevoir ses commandes.

    « Mes clients viennent déjà acheter leurs vêtements d’été. Il y a eu un petit retard mais nous avons enfin reçu nos commandes. »

    Devarajan dit noter que depuis la réouverture des frontières, il y a moins de clients dans les magasins. Ce qui n’est pas bon signe, s’inquiète-t-il.

    « Nous avons dû diminuer de moitié la quantité de produits dont nous avions l’habitude de faire venir de l’étranger. Nous avons beaucoup moins de clients et la vente à diminuer. »

    Les petits commerçants comptent beaucoup sur les fêtes de fin d’année pour renflouer les caisses, mais aussi pour liquider les stocks qui leur sont restés sur les bras en raison du confinement.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT