Radio One Logo
  • Marche pacifique : une marée humaine multicolore déferle sur Mahébourg

    Société

    Marche pacifique : une marée humaine multicolore déferle sur Mahébourg

    12 sept. 2020 16:54

    155 vues

    Après la marée noire du MV Wakashio qui a bouleversé la vie des habitants du Sud-Est, c’est une marée humaine aux couleurs de l’arc-en-ciel qui a envahi les rues de Mahébourg, cet après-midi.

    Cette marche citoyenne, à l’initiative du Kolektif Konversasyon Solider, s’est voulue, au départ, une manifestation contre la gestion du naufrage du MV Wakashio par les autorités.

    Mais depuis ce naufrage et le désastre écologique qui s’en est suivi, les citoyens ont trouvé d’autres sujets de mécontentement et de revendication.

    Mahébourg, village historique et touristique, était le lieu de rassemblement de dizaines de milliers de citoyens qui en avaient gros sur le cœur.

    C’est à Beau-Vallon, sous un doux soleil de début d’été, qu’a débuté la marche du Kolektif Konversasyon Solider, cet après-midi. En attendant le signal de départ, Priscilla, étudiante, venue en famille, se confie.  

    « Sauvez nos dauphins et nos lagons ! Je suis là aujourd’hui pour l’avenir des Mauriciens. »

    À hauteur du musée naval de Mahébourg, Nawsheen, de Chemin Grenier, s’offre une petite pause rafraîchissement avant de reprendre sa marche.

    Elle est sévère dans ses critiques contre le gouvernement pour ce qu’elle appelle son inaction face à la marée noire du MV Wakashio.

    « Je suis en colère car quand nous jetons des déchets dans la mer, nous avons une amende mais eux ils ont complètement pollué la mer et ils ne sont pas punis. Je ne suis pas d’accord, nous mènerons le combat jusqu’au bout. »

    Nou bizin sanzman. C'est ce qu’on peut lire en gros caractères sur la pancarte que brandit Bernard. Ce jeune homme est venu entre amis et proteste contre la gouvernance du pays.

    « Si nous n’amenons pas de changement maintenant, Maurice ne changera jamais. La façon dont le gouvernement gère le pays, nous affecte beaucoup. »

    Les policiers étaient postés à chaque coin de rue, parfois se mêlant à la foule, pour s'assurer que tout se déroule dans l'ordre.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT