Radio One Logo
  • Covid-19 : Tensions et violence dans les centres de quarantaine

    Covid-19

    Covid-19 : Tensions et violence dans les centres de quarantaine

    05 avril 2020 08:23

    8128 vues

    Vendredi soir plusieurs cas d’agression ont été enregistrés dans les centres de quarantaine, notamment dans l’Est du pays. Hier, une vingtaine de personnes ont dû être transférées du Centre récréatif pour personnes âgées à Pointe-aux-Sables pour avoir agressé un médecin. Les autorités seront intransigeantes.

    D’autres cas d’agressions mettant aux prises des occupants ainsi que des cas de ‘damaging property’ ont été enregistrés dans plusieurs centres, notamment à Solana Beach Hotel à Belle-Mare.

    Alors que les médecins bravent les risques en cette période de lockdown pour soigner des patients, certaines personnes en quarantaine s’en sont prises à eux vendredi et hier.

    Le premier cas se passe dans l’Est, plus exactement au centre de Belle-Mare. Un médecin de 36 ans s’est fait agresser quand il a demandé à certains locataires de ne pas jouer de leurs instruments de musique car cela dérangeait les autres occupants. Il a été bousculé par un habitant de Poste-de-Flacq.

    Hier, au centre récréatif de Pointe-aux-Sables, un autre médecin a été agressé puis séquestré par plusieurs occupants. 20 personnes seraient impliquées selon nos sources. Elles ont été transférées à l’école de police de Beau-Bassin et au Vacoas Detention Centre sous escorte de la Special Support Unit.

    Selon les Casernes centrales, cette situation est inacceptable d’autant plus que ces médecins travaillent dans l’intérêt du pays. Et que la loi prévoit un maximum de 10 ans de prison pour le délit de séquestration.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT