Radio One Logo
  • Trois Bangladeshis expulsés de Maurice

    Société

    Trois Bangladeshis expulsés de Maurice

    16 avril 2019 11:00

    232 vues

    Trois ouvriers bangladeshis, dont les contrats de travail étaient arrivés à terme depuis 2017, ont été déportés, le jeudi 4 avril. Arrivés à Maurice en 2014, ils avaient été embauchés par une usine dans les environs de d’Épinay.

    Toutefois, ces trois ouvriers ne seraient pas les seuls à se trouver en situation illégale sur le territoire mauricien du fait de leurs employeurs. L’un d’eux à même dénoncer le calvaire qu’il a vécu à Maurice.

    Si deux des trois ouvriers bangladeshis déportés, il y a deux semaines, ont plié bagages sans broncher, tel n’a pas été le cas pour le troisième. Il a même fallu solliciter l’intervention de la police.

    Arrivé à Maurice après avoir été embauché en 2014, cet ouvrier originaire du Bangladesh œuvrait dans une usine à d’Épinay. Son contrat ayant pris fin en 2017, il n’a toutefois pas été inquiété par la direction de l’usine, jusqu'au mois d’avril de cette année, ou il a été forcé de prendre l’avion sans explication.  

    Outre le fait d’être récalcitrant, l’ouvrier en question à dénoncer le calvaire qu’il a vécu en tant qu’employé de cette usine. Selon lui, la direction de l’usine enferme les ouvriers dans leurs dortoirs et il leur est imposer de mettre leurs signatures dans un livre, s’ils doivent se rendre aux toilettes. Exercice qui se déroule sous surveillance également.

    Cet ouvrier d’ajouter que s’ils envisageaient de briser l’un des cadenas servant à les enfermer, un montant de Rs 5,000 étaient déduis des salaires de 5 ouvriers respectivement.

    Nous avons tenté de joindre la direction de l’usine mais l’on nous a demandé de réitérer notre appel, personne de la direction n’étant présente.

     

     

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT