Radio One Logo
  • Un contrôle plus sévère sur l’anarchie des autobus individuels

    Société

    Un contrôle plus sévère sur l’anarchie des autobus individuels

    18 févr. 2021 10:30

    43 vues

    Des sanctions vont bientôt tomber, c’est ce qu’annonce le commissaire de la National Land Transport Authority, Koshik Reesaul, qui était présent lors de la conférence de presse du ministre du transport, Alan Ganoo, lundi.

    Les agissements de la plupart des opérateurs sont montrés du doigt par beaucoup de personnes qui doivent voyager par autobus individuel.

    Les plaintes contre les autobus individuels sont légion, la plus courante étant que ces autobus font des arrêts exagérés, allant de 5 à 10 minutes aux arrêts fréquentés, afin d’attirer des passagers, ce qui rend un trajet qui est déjà long bien plus pénible pour les passagers.

    Il y a également le manque de respect des horaires, la vitesse de conduite variant entre 20 et 40 km/heure dépendant de la route. Mais qui se transforment en vraie course contre la montre quand un autobus concurrent arrive de l’arrière.

    Sans oublier que certains font des transactions de passagers quand ils  n’ont que quelques personnes à bord, vers un autre véhicule du même propriétaire, allant vers la même  destination.

    Un calvaire a la fois pour les passagers et les autres conducteurs qui doivent supporter cela sur nos routes.

    Au niveau de l’autorité qui gère les permis d’opération, ces agissements sont observés depuis longtemps. Les inspecteurs font souvent des rapports, mais il doit d’abord y avoir une enquête avant que des sanctions tombent.

    Ces sanctions sont sévères car il est question de la révocation des permis.  Mais à ce stade Kaushik Reesaul explique qu’il n’y a pas eu de permis révoqués, mais cela ne va pas tarder. Les inspecteurs de la NLTA seront sur le terrain et les récidivistes vont devoir répondre de leurs actes.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2021 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT