Radio One Logo
  • Premier League :  Cahill, dernière ligne droite rugissante

    Premier League

    Premier League : Cahill, dernière ligne droite rugissante

    28 avril 2018 18:30

    48 vues

    Gary Cahill avait beau porter le brassard, il ne bénéficiait pas pour autant de l’immunité. En tout cas pas auprès d’Antonio Conte, avec qui il avait pourtant conquis le titre la saison dernière. Au club depuis 2012 et cadre de l’équipe, le défenseur anglais avait vu son temps de jeu se réduire ces derniers mois. Pas uniquement pour cause de pépin physique. Mais le joueur de 32 ans vient d’enchaîner quatre titularisations de suite et devrait en connaître une cinquième ce samedi, lors du déplacement de Chelsea à Swansea (18h30 sur SFR Sport 1) pour la 36e journée de Premier League.

     

    Des tensions avec Conte ?

    En février dernier, le capitaine avait assumé son statut pour jouer les porte-paroles. Gary Cahill confiait au London Evening Standard avoir discuté avec son manager pour lui expliquer que le groupe avait besoin de souffler. « J’ai mentionné l’idée d’avoir quelques jours off, expliquait-il. J’avais le sentiment qu’il y avait beaucoup de négativité aux alentours. » Une façon de signifier que les tensions entre Antonio Conte et la direction - ainsi que les rumeurs relayées par les journaux à ce propos - commençaient à peser lourd sur les épaules des joueurs.

     

    Hasard ou non, le temps de jeu du défenseur s’est réduit, avec trois matches prestigieux passés sur le banc entre mars et avril : contre Manchester City, Manchester United et Tottenham, contre lesquels il n’est même pas entré en jeu. Trois défaites. Antonio Conte lui préférait l’inexpérimenté Andreas Christensen… qui a enchaîné les prestations délicates, et un Antonio Rüdiger pour l’heure décevant. Si bien que l’Italien s’est vu contraint et forcé de faire de nouveau appel à son bon capitaine. Au départ avec l’excuse de la blessure de Rüdiger. Puis sans. Comme un gage d’assurance, rien d’autre, pour une équipe qui pourrait ne pas disputer la Ligue des champions la saison prochaine faute de top 4.

     

    « Je n’ai pas l’impression de devoir prouver quoi que ce soit »

    Le Mondial commençait à s’éloigner pour Gary Cahill, non convoqué par Gareth Southgate sur la liste des Three Lions en mars dernier. Mais son mois d’avril lui redonne espoir. « Tout est possible quand vous jouez donc c’est pour cela que je suis heureux d’être de retour, résume le défenseur des Blues. On verra ce qu’il se passe d’ici la fin de la saison. On est en finale de FA Cup et la Coupe du monde arrive. On verra. […] Quand vous sortez de l’équipe, vous ne disparaissez pas, vous ne devenez pas un mauvais joueur en une nuit. »

     

    Pas du genre à douter de ses qualités, le capitaine de Chelsea estime ne plus rien avoir à prouver, ni à Antonio Conte, ni à son sélectionneur. « Je suis un peu fatigué de cela pour être honnête, confie-t-il aux médias anglais à propos de ses allers et retours dans et hors du onze de départ. Ce n’est peut-être que du football, peut-être aussi que c’est mon destin. Mais cela fait réapparaître ce stress et le sentiment que je dois prouver des choses à tout le monde. Mais je pense que je l’ai fait avant, en jouant la Ligue des champions, en jouant en Premier League, en jouant pour l’Angleterre. Aujourd’hui, il est juste question de prendre du plaisir dans ce que je fais, en essayant de revenir au niveau que j’attends de moi-même. […] Je ne rajeunis peut-être pas mais dans un sens, je n’ai pas l’impression de devoir prouver quoi que ce soit. » Antonio Conte l’a peut-être compris.

    source : sfr.fr

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Le Wake Up Show

© 2016 - 2018 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT