Radio One Logo
  • FA Cup : Chelsea - Manchester United : Lukaku et Sanchez pour rêver du Parc

    FA Cup

    FA Cup : Chelsea - Manchester United : Lukaku et Sanchez pour rêver du Parc

    18 févr. 2019 18:30

    129 vues

    Une saison est faite de tournants et, dans un grand club, ceux-ci peuvent être cruels pour certains et rédempteurs pour d’autres. Retour quelques jours en arrière avec le 8ème de finale aller de la Ligue des Champions entre Manchester United et le PSG. Touchés l’un après l’autre en première période, Jesse Lingard (adducteurs) et Anthony Martial (ischios) doivent céder leur place. Ole Gunnar Solskjaer est alors contraint changer ses plans avec deux changements prématurés mais n’a pas trouvé la bonne formule pour empêcher le PSG de s’imposer lors de cette manche aller (0-2).

    Les deux ailiers sont d’ores et déjà forfait pour les deux prochaines rencontres des Red Devils. « Espérons qu’ils guérissent vite mais il semblerait qu’ils soient absents pour deux ou trois semaines », a même précisé le manager par intérim de ManU vendredi en conférence de presse. Les voilà donc très incertains pour le match retour au Parc des Princes le 6 mars, même si The Mirror affirme qu’ils pourraient revenir plus tôt que prévu.

    Une aubaine pour leurs concurrents et notamment Romelu Lukaku et Alexis Sanchez. Le premier joue beaucoup moins depuis le licenciement de José Mourinho 18 décembre dernier. Les qualités physiques du Belge ne correspondent pas vraiment aux idées de jeu du Norvégien qui a fait de Marcus Rashford son attaquant de pointe titulaire. Avec un franc succès (6 buts et 2 passes décisives sur ses 8 derniers matchs en Premier League) même si l’international anglais a été complètement éteint par la défense parisienne la semaine passée.

    Avec toujours certainement un esprit revanchard face à des Blues avec qui il n’a jamais eu sa chance entre 2011 et 2014. « Rom (Lukaku) nous apporte autre chose que Jesse et Anthony donc ne vous inquiétez pas, a lancé, toujours le sourire aux lèvres, Solskjaer. Il a déjà eu un impact avant, notamment en FA Cup la dernière fois (ndlr : victoire 3-1 à Arsenal), où lui et Alexis Sanchez ont été très bons. » 

    Mais où est passé le vrai Sanchez ?
     Entré à la pause face au PSG, le Chilien a une nouvelle fois prouvé qu’il n’est plus que l’ombre de lui-même depuis son départ d’Arsenal il y a un peu plus d’un an (5 buts en 37 apparitions). C’est physiquement que le bât blesse, alors qu’il n’a que 30 ans. Le poids trop lourd de saisons très chargées en club et avec sa sélection chilienne, lui qui ne se ménage pas sur le terrain ? Un mal-être en Angleterre ?

    Selon lui, rien de tout ça : « J’aimerais apporter plus de joie au club. Cela m’inquiète car je crois en mes qualités en tant que joueur et je veux les montrer ! Je suis un joueur qui, s’il n’a pas beaucoup la balle au pied, peut perdre cette étincelle et, parfois, souhaite jouer tous les matchs, a-t-il expliqué dimanche à la BBC. Parfois, je joue, parfois, je ne joue pas alors que j’ai l’habitude de jouer. Même si ça n’est pas une excuse car je suis sur le terrain pour 10 ou 20 minutes, je dois être capable d’être performant et de faire la différence : c’est pour ça que je suis là. » 

    Sans rentrer dans les clichés, les joueurs sud-américains sont à manager de façon différente par rapport aux Européens notamment. Thomas Tuchel, le coach du PSG, ne cache d’ailleurs pas qu’il est plus tactile avec les Neymar et les Angel Di Maria qu’avec ses autres joueurs. Et ce qu’exprime Sanchez à travers ses déclarations n’est autre qu’un sentiment de manque de confiance de la part de son nouveau coach, bien parti pour poursuivre l’aventure après l’été selon les dernières tendances.

    « Je suis là depuis deux mois à ses côtés et il a été blessé au début donc cela serait injuste d’attendre de lui qu’il soit au top tout de suite, lui a répondu Solskjaer dans la foulée. Je suis sûr qu’on le verra à son meilleur niveau jusqu’à la fin de la saison. S'il pouvait juste marquer ce but, je suis sûr qu'il regagnerait un peu de confiance. C'est comme une bouteille de ketchup, ça ne coule pas et soudainement tout vient d'un seul coup. » Message reçu donc par l’ancien « assassin au visage de bébé » qui en connait un rayon sur la façon de gérer une saison en tant que remplaçant… 
     

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • NORD/SUD

    102.4 FM

  • CENTRE

    100.8 FM

  • EST/OUEST

    101.7 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT