Radio One Logo
  • Coronavirus : Comment pourraient se terminer les championnats en cas d'arrêt définitif

    Coronavirus

    Coronavirus : Comment pourraient se terminer les championnats en cas d'arrêt définitif

    13 mars 2020 20:00

    1176 vues

    Une pause générale ou presque. Voilà ce qui attend le monde du football pour plusieurs semaines. Face à la pandémie du nouveau coronavirus, les championnats sont suspendus les uns après les autres. En Italie, pays européen le plus touché par la maladie, toutes les compétitions sportives sont stoppées jusqu’au 3 avril prochain, y compris la Serie A. Son voisin espagnol a décidé de suspendre au moins les deux prochaines journées de la Liga, initialement programmées du 13 au 22 mars, en raison de la quarantaine établie au Real Madrid suite au test positif au coronavirus d’un basketteur du club merengue. Outre-Rhin, la Ligue allemande proposera lundi une interruption totale de la Bundesliga à partir de mardi et jusqu'au 2 avril au moins. Après la suspension de la Ligue 1 décidée jusqu’à nouvel ordre par la LFP, la Premier League a annoncé de son côté sa mise en sommeil jusqu'au 3 avril, au moins.

    Les classements pourraient être gelés
    Pour tous, l’heure est à l’adaptation perpétuelle compte tenu de l’évolution de la pandémie, qui n’est qu’à son "début" et qui "s’accélère" selon les termes employés jeudi par Emmanuel Macron lors de son allocution. Devant ces suspensions en cascade, l’une des questions qui se pose, et qui se posera encore plus si le coronavirus ne connaît pas de phase descendante dans les prochaines semaines, est de savoir comment les championnats peuvent se terminer si un arrêt total est prononcé. Plusieurs hypothèses sont à l’étude en Italie. Comme le rapporte le Gazzetta dello Sport, le classement actuel pourrait être figé en Italie. Actuellement en tête avec un point d’avance sur la Lazio et neuf sur l’Inter, la Juventus serait donc sacrée championne. Lecce, la SPAL et Brescia seraient relégués en Serie B. Les instances du football italien réfléchissent par ailleurs à la possibilité d’organiser, si la situation sanitaire le permet, des playoffs pour le titre et des barrages pour le maintien.

    Dernière piste: ne pas attribuer le Scudetto. Le classement serait-il tout de même pris en compte pour les places européennes et pour connaître l’identité des clubs relégués? Le conseil fédéral devrait apporter des réponses lors de sa prochaine réunion programmée le 23 mars. La Ligue allemande, elle, a une ambition très claire. "L'objectif est toujours d'arriver à finir la saison avant l'été, pour des raisons sportives, mais aussi parce qu'un arrêt définitif de la saison mettrait en péril la survie de certains clubs", a-t-elle indiqué vendredi dans un communiqué.

    En France, la LFP a bien l'intention également de reprendre la saison. "L’UEFA va décider des choses qui vont peut-être libérer des dates, explique Didier Quillot, le directeur général de la ligue. Si l’UEFA libère des dates, nous, dès l’instant que le championnat est suspendu, il faut qu’il reprenne et il faut qu’il s’achève. Il faut voir un, l’évolution des risques sanitaires, et deux, la libération éventuelle de dates que serait amenée à faire l’UEFA."

    Pour prolonger par exemple la saison en juin, il faudrait que l’Euro 2020, qui doit débuter le 12 juin, soit reporté ou annulé. Son sort est entre les mains de l'UEFA, qui fera le point mardi sur son avenir et celui de la Ligue des champions en accord avec les ligues et fédérations européennes.

    Le Barça champion d'hiver... et donc champion tout court?
    En parallèle, selon le journal Express, la Fédération allemande n’exclurait pas d’arrêter purement et simplement la Bundesliga. Comme en Serie A, le classement pourrait être gelé, ce qui permettrait au Bayern Munich de décrocher le 30e titre de son histoire, devant le Borussia Dortmund et le RB Leipzig. Le Werder Brême et Paderborn seraient condamnés à descendre en deuxième division. Cette solution radicale n’aurait toutefois pas les faveurs de la Ligue allemande, dont l’assemblée générale se tiendra lundi.

    L’Espagne planche également sur de tels scénarios, qui relèvent pour le moment de la fiction et qui se confrontent à des règlements n’ayant pas vraiment prévu de solutions face à un telle situation. Celui de la Liga prévoit toutefois que la Fédération espagnole peut suspendre tout ou une partie de la compétition "en cas de force majeure".

    D’après le journal La Vanguardia, une commission serait alors constituée avec des dirigeants de la Ligue et de la Fédération espagnole pour déterminer le champion, les clubs qualifiés pour les coupes d’Europe et les relégués. Le titre pourrait ne pas être décerné. Dans ce cas de figure, il n’y aurait pas non plus de descente. Une autre hypothèse voudrait que la commission s’appuie seulement sur le classement à l’issue de la phase aller, après 19 journées.

    Le FC Barcelone, qui avait décroché le titre honorifique de champion d’hiver avec le même nombre de points que le Real (40) mais une meilleure différence de buts (+26 contre +24), serait donc considéré comme le champion de la saison. D’après La Vanguardia, la troisième solution serait de se baser sur le classement actuel. Les Blaugranas, qui comptent aujourd’hui deux unités d’avance sur leur rival madrilène, seraient là encore titrés. Majorque, Leganes et l’Espanyol iraient en D2. Mais les dirigeants du football espagnol ne souhaiteraient pas en arriver là et espéraient toujours que la Liga puisse reprendre le plus rapidement possible.

    Incertitude totale en Angleterre et en France
    Le flou est tout aussi important en Angleterre. La Premier League ne possède aucune règle qui explique comment le classement serait établi pour la saison actuelle en cas de suspension pour cause de cas extrême. Mais comme le relève The Telegraph, l’idée que le titre ne soit pas attribué n’est pas complètement farfelue. Ce serait une catastrophe pour Liverpool, qui attend d’être sacré champion depuis 1990. Auteurs d’une saison exceptionnelle, les Reds possèdent 25 points d’avance sur Manchester City.

    De la même manière, les trois clubs relégables obtiendraient, sur le papier, leur maintien dans l’élite. Au regard des enjeux financiers, une autre solution pourrait cependant être étudiée afin d'éviter toute contestation. Même situation en France, puisque rien n'est prévu par les règlements en cas d'arrêt total du championnat. Seule information: la Ligue 1 et la Ligue 2 sont suspendues jusqu'à nouvel ordre. 

    Convaincu que la saison reprendra, Didier Quillot assure au sujet d'une éventuelle fin anticipée que "cette question n’est pas d’actualité à l’heure où on parle". Mais dans le pire des cas, si le championnat ne pouvait pas reprendre, que pourrait décider la Ligue et son conseil d'administration? Le PSG serait-il champion? Marseille et Rennes, actuels 2e et 3e, seraient-ils qualifiés pour la Ligue des champions? Les deux derniers, Amiens et Toulouse, relégués? Autant de questions qui devront peut-être trouver des réponses dans les prochaines semaines.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • NORD/SUD

    102.4 FM

  • CENTRE

    100.8 FM

  • EST/OUEST

    101.7 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT