Radio One Logo
  • Arsenal : Emery déjà sous pression

    Arsenal

    Arsenal : Emery déjà sous pression

    25 août 2018 14:00

    20 vues

    Défaits à domicile par Manchester City lors de la première journée puis battus 3-2 à Stamford Bridge la semaine dernière, les Gunners ne réalisent pas le meilleur début de saison de leur histoire… Il pourrait même être catastrophique en cas de résultat négatif ce week-end. Successeur d’Arsène Wenger depuis quelques semaines, Unai Emery aurait sans doute espérer mieux pour ses premiers pas à l’Emirates... L’Espagnol n’est pas critiqué de toutes parts mais une défaite ou un nul sans saveur contre les Hammers pourrait lui attirer les foudres des supporteurs.

    Son équipe ayant été muette, il y a deux semaines face à City à domicile, le coach d’Arsenal a notamment été interrogé au sujet de l’efficacité de ses attaquants (le titulaire Aubameyang et le remplaçant Lacazette n’ayant pas non plus trouvé le chemin des filets contre les Blues) : «Je suis certain qu’ils vont marquer s’ils se procurent beaucoup d’occasions. La première chose pour nous, ce samedi, c’est de se créer des occasions, a répondu Emery en conférence de presse. Les joueurs en confiance seront présents dans la surface pour marquer. Peut-être que mes joueurs ne vont pas marquer sur trois occasions pendant un match mais un autre jour, je suis sûr qu’ils auront sans doute les mêmes occasions et qu’ils convertiront les trois en un seul match aussi. Aubameyang est un joueur, qui dans sa carrière, a inscrit beaucoup de buts et il va le faire encore ici.»

    La méthode Coué comme meilleure alliée… Car oui, Emery a déjà des ennemis ou en tout cas un détracteur. Ancien défenseur de légende du club, Tony Adams, pilier des premières années Wenger, s’est exprimé dans le Daily Mirror sur l’ancien coach du PSG : «Après Arsène, j’étais tellement excité à l’idée d’un vrai changement. C’était une grande occasion de faire les choses différemment mais contre City, c’était une "performance Arsène Wenger", rien de plus. Le même gardien, le même style de jeu. On a l’impression que c’est pareil. Personne ne fait de vagues. Le directeur général Ivan Gazidis a choisi un entraîneur en chef plutôt qu’un manager parce qu’ils ne veulent personne avec le pouvoir qu’avait Arsène.»

    L’ancien international anglais en a donc profité pour critiquer la direction du club londonien, pas assez tranchant dans ses décisions selon lui : «Il veulent apaiser les fans avec le style de jeu d’Arsène. Ils ne veulent pas perdre l’idéologie du «beau jeu», quelle qu’elle soit… Je ne pense pas qu’on obtiendra du succès de cette façon car il y a beaucoup de clubs qui font bien mieux, avec de meilleurs joueurs et beaucoup plus d’argent que nous.»

    West Ham, adversaire idoine pour se relancer

    Emery, un ersatz de Wenger pour assurer une certaine continuité et plaire à des fans biberonnés par 22 années wengeriennes ? Pas sûr que le Basque, triple vainqueur de la Ligue Europa avec le FC Séville apprécie. En attendant, il y a une bonne nouvelle pour Arsenal qui attend encore le retour de Koscielny, West Ham aussi fait un mauvais début de saison. Le club de l’est londonien a été fessé 4-0 à Anfield lors de la première journée puis a perdu 2-1 sur sa pelouse contre Bournemouth. L’adversaire idéal pour se relancer donc ? Oui, à moins que Chicharito ou l’ancien Gunner Jack Wilshere se réveillent et plongent Unai Emery en plein cauchemar…

    source : lefigaro.fr

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2018 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT