Radio One Logo
  • Football : Gérard Houiller n’est plus

    Football

    Football : Gérard Houiller n’est plus

    14 déc. 2020 15:18

    298 vues

    C’est une autre star du monde du football qui s’en va. Après Diégo Maradona, il y a 3 semaines, et Paolo Rossi, la semaine dernière, c’est Gérard Houiller, qui a rendu l’âme dans la nuit de dimanche à lundi.

    De base, Gérard Houiller n’était pas destiné à un palmarès aussi rempli qu’il est aujourd’hui. Promit à un avenir comme enseignant, il quitte son poste en 1973, alors qu’il était âgé de 26 ans, pour exercer comme entraineur-joueur à l’AC Touquet.

    Il ne deviendra jamais joueur pro mais néanmoins sa carrière prend une toute autre tournure quand il rejoint le RC Lens en 1982, et leur offre leur 3e qualification européenne en Coupe de l’UEFA. Après deux saisons suivantes moyennes, avec une 13e et 7e place, il s’engage avec le PSG, en 1985. Gérard Houiller porte cette formation parisienne à son premier titre de champion de France. Les saisons s’enchainent et les performances s’atténuent, causant ainsi son départ définitif en 1987.

    Ce dernier est aussi passé par la sélection nationale en 1993. Un réel calvaire pour lui, avec une élimination lors des qualifications de la coupe du monde 1994, alors que la France n’avait besoin que d’un point pour décrocher son ticket. Il démissionne de son poste d’entraineur, reprit par Aimé Jacquet qui devient champion du monde, en 1998, pour se modeler en Directeur Technique National.

    Le summum de sa carrière sera bien évidemment son passage à Liverpool, notamment en 2001, où il rafle tous les titres possibles, sauf le championnat national. Une année phénoménale. FA Cup, League Cup, coupe de l’UEFA, Super coupe d’Europe, Charity Shield et un ballon d’or pour son attaquant, Michael Owen, pour couronner le tout. Il vit alors deux dernières saisons plus difficiles et quitte le club de la Mersey en 2004, par consentement mutuel.

    Les années qui suivent n’ont été que désastre et s’éloigne définitivement des bancs en 2012. 8 ans plus tard, tout ce que l’on retient de lui c’est qu’il avait tout vécu du ballon rond, et que le football français perd un autre de ses grands.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Le Morning du Weekend

© 2016 - 2021 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT