Radio One Logo
  • Judiciaire : La justice se rapproche de Jorge Mendes

    Judiciaire

    Judiciaire : La justice se rapproche de Jorge Mendes

    27 juin 2017 21:30

    45 vues

    Jorge Mendes est arrivé au tribunal d'instance de Pozuelo, la banlieue cossue où vivent plusieurs stars du ballon rond, aux alentours de 11h00 (9h00 GMT), selon un journaliste de l'AFP.
    Portant un costume sombre élégant et une fine cravate noire il s'est engouffré dans le tribunal sans faire la moindre déclaration.
    Selon une source judiciaire, il devait être entendu à partir de midi, après l'épouse argentine de Radamel Falcao, Lorelei Dahiana Taron, convoquée uniquement comme témoin.
    Le Portugais de 51 ans, qui a détenu plusieurs fois le titre de "meilleur agent du monde" attribué lors des Globe Soccer Awards, est convoqué pour une audition à huis clos où les charges le visant doivent lui être notifiées, selon une source judiciaire.
    La source n'a pas précisé ce qui lui était reproché.
    Mais certains clients de Gestifute, la société de Jorge Mendes, commencent à avoir un point commun dont ils se passeraient bien: ils sont visés par des enquêtes pour fraude fiscale.
    Or, selon le consortium de médias qui a analysé des milliers de documents sur les pratiques fiscales de footballeurs, les "Football Leaks", Mendes est au cœur d'un réseau de sociétés-écran et de comptes offshore mis en place pour réduire les frais fiscaux de ces sportifs, du moins sur le pactole qui leur revient en publicités, les droits à l'image.
    L'attaquant star portugais du Real Madrid, Cristiano Ronaldo, portugais comme lui et dont Mendes est très proche, est le dernier footballeur visé par la justice espagnole pour ces montages présumés passant par les Iles Vierges britanniques, l'Irlande, le Panama, la Suisse....
    Il doit lui aussi être entendu en vue d'une mise en examen le 31 juillet à Pozuelo, pour une fraude fiscale présumée de 14,7 millions d'euros.
    Radamel Falcao est pour sa part soupçonné d'avoir dissimulé au fisc quelque 5,66 millions d'euros de revenus liés à l'exploitation de ses droits à l'image lorsqu'il évoluait à l'Atletico de Madrid en 2012 et 2013, une affaire qui ressemble à s'y méprendre aux autres procédures.
    Fabio Coentrao, Ricardo Carvalho, Angel di Maria, José Mourinho... tous ont été visés par le parquet espagnol pour des fraudes fiscales présumées sur leurs droits à l'image quand ils évoluaient en Espagne.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT