Radio One Logo
  • La magnifique histoire de Katelyn Ohashi

    Sports

    La magnifique histoire de Katelyn Ohashi

    16 janv. 2019 21:30

    213 vues


    Promise aux plus belles médailles depuis sa plus tendre enfance, Katelyn Ohashi enflamme la toile depuis dimanche grâce à son 10 et sa prestation parfaite au sol lors des championnats universitaires américains. La gymnaste de 21 ans prend une jolie revanche sur une carrière brisée par les blessures, après avoir battu sa rivale Simone Biles à 16 ans.

    Un sourire énorme, un plaisir palpable, sous les yeux d’un public littéralement en transe devant ce spectacle à peine croyable… Katelyn Ohashi a conquis la toile depuis dimanche, avec une prestation parfaite au sol qui lui a valu un 10 de la part des juges, lors d’une compétition universitaire en Californie. Plus de 21 millions de vues sur Twitter pour une vidéo likée plus de 430.000 fois et des médias dont le cœur a chaviré. Proud Mary, Michael Jackson, pour des mouvements de danse originaux, venus ponctuer des éléments gymniques parfaits et dingues.

    Derrière ce récital, une histoire digne d’un feuilleton d’après-midi. Nous sommes en 2013 et les Américains n’ont d’yeux que pour cette jeune garde de la gymnastique qui s’avance avec insolence vers les sommets mondiaux et olympiques. Deux jeunes femmes de 16 ans se livrent un duel sans merci à l’American Cup, prestigieuse compétition qui met en scène les meilleurs gymnastes mondiaux dans une épreuve devenue étape du circuit Coupe du monde. D’un côté, une Simone Biles qui allait révolutionner son sport à coups de records et d’innovation. De l’autre, Katelyn Ohashi. C’est cette dernière qui s’impose, ce jour-là.

    Elle a 16 ans, l’avenir devant elle et le talent pour devenir la reine de son sport. Mais son corps en a décidé autrement. "Un 10 n’est pas assez pour ce programme au sol", tweetait l’équipe universitaire américaine de gymnastique dimanche, à propos de la prestation insensée de l’Américaine, désormais âgée de 21 ans. Car une note sur la scène universitaire ne saurait rattraper le temps perdu.

    Une série de blessures qui ont brisé sa carrière

    En août dernier, dans une vidéo postée par The Players’ Tribune et intitulée "I was broken" ("J’étais brisée"), la native de Seattle confiait sa souffrance. "Il fut un temps où j’étais sur le toit du monde. J’étais imbattable", raconte-t-elle. Cela ne suffisait pas. "Les gens lui disaient qu’elle n’était pas suffisamment bonne", résume-t-elle, pour évoquer sa souffrance, celle d’une adolescente constamment pesée, à qui tout excès était interdit, y compris le moindre fast-food menaçant de lui faire prendre un gramme. Jusqu’à "systématiquement faire de l’exercice après un repas, juste pour me sentir suffisamment bien pour aller me coucher".

    Beaucoup de sacrifices brutalement payés par un dos qui lâche. Juste après son triomphe de 2013, la jeune femme se voit contrainte de subir une opération de l’épaule. La récupération sera rapide, promettaient alors les médias américains. Mais cette blessure n’est que le début d’une longue série de pépins. Fractures du dos et épaules en vrac, des lésions persistantes, l’auront donc écartée du circuit. Et c’est face à cela que Katelyn Ohashi décidait finalement de renoncer au niveau Elite, préférant poursuivre sa passion dans des compétitions scolaires puis universitaires.

     

    "On me comparait à un oiseau qui ne pouvait pas voler"

    "J’étais heureuse d’être blessée, reconnaîtra-t-elle cinq ans plus tard. On m’a dit que mon poids était devenu embarrassant, on me comparait à un oiseau qui ne pouvait pas voler. Des choses qu’on disait déjà de moi avant mes blessures, quand j’étais skinny. J’étais devenue grosse. La gym était ma vie. Je me détestais. Il m’aura fallu du temps, à UCLA, pour trouver un nouvel objectif et un nouveau chemin à suivre pour renouer avec l’amour de mon sport."

    Le bonheur retrouvé aura permis à l’Américaine de s’affirmer. Et de se muer en porte-parole. En 2017, Katelyn Ohashi a commencé à poster des récits complets de ses compétitions, avec pour ambition d’apporter son aide aux jeunes femmes en quête d’une meilleure estime d’elles-mêmes. Il y a un an, elle prenait la parole pour assurer les victimes d’abus sexuels de la part de Larry Nassar de son soutien. "La gymnastique scolaire est la récompense d’années d’abus, écrivait-elle alors sur Instagram. C’est le moment de découvrir, de profiter, d’apprendre, de prendre en mains nos vies."

    Désormais épanouie, la gymnaste pourrait-elle viser les Jeux olympiques 2020 pour revivre un duel de haute volée avec Simone Biles, désormais quadruple médaillée d’or depuis son triomphe de Rio? Son âge (21 ans) pourrait l’en empêcher. En attendant, Katelyn Ohashi a conquis les cœurs en devenant la star de son équipe universitaire. Tout en s’accordant une vie.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Enquêtes en Direct

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • NORD/SUD

    102.4 FM

  • CENTRE

    100.8 FM

  • EST/OUEST

    101.7 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT