Radio One Logo
  • Ligue des champions : Les raisons de croire à la qualification du Bayern Munich en finale

    Ligue des champions

    Ligue des champions : Les raisons de croire à la qualification du Bayern Munich en finale

    01 mai 2018 06:30

    66 vues

     « Le football est un sport qui se joue à onze contre onze et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne. » Cette célèbre phrase de Gary Lineker après une élimination en demi-finale de la Coupe du monde 1990 contre la Mannschaft avec l’Angleterre résume bien le sentiment des clubs envers le Real en Europe depuis 2014. À l’aller, le Bayern a dominé, a eu des occasions, Madrid a subi, Cristiano Ronaldo est resté muet mais les Merengues se sont imposés (1-2). Cette victoire a fait beaucoup de mal aux Allemands avec notamment un Joshua Kimmich, auteur de l’ouverture du score, très remonté en conférence de presse « Nous avons raté nos occasions, alors que le Real a marqué sur ses deux opportunités. Nous avons été naïfs devant le but. Ils sont les favoris pour se qualifier, mais nous allons tout donner lors du match retour. »

    Le Real peut avoir des raisons d’être confiant à la veille de recevoir le champion d’Allemagne cette saison. Mais les chiffres de l’aller démontrent bien le cruel manque d’efficacité dont ont fait preuve Robert Lewandowski et ses coéquipiers (59 % possession de balle, 13 tirs à 7 et 631 passes à 416 à l’avantage du Bayern à l’aller). Certes, le plus important au football et à ce niveau de compétition, c’est l’efficacité. Mais les Bavarois ont eu les occasions pour faire le break et pour une équipe d’un tel calibre, cela ne peut se reproduire lors de deux rencontres consécutives. Le Bayern va se créer des opportunités pour marquer et cette fois-là pour espérer se qualifier en finale, il faudra les mettre.

    Le Real n’écrase pas l’Europe cette saison

    Comparé aux saisons précédentes où le Real Madrid a marché sur l’Europe (2014, 2016, 2017), cette saison a révélé quelques manquements de l’équipe de Zinédine Zidane. Tout d’abord en championnat, le club présidé par Florentino Pérez ne se classe que 3e de la Liga à quatre points de l’Atlético Madrid et 15 de son rival barcelonnais, sacré hier. La rotation voulue par Zinédine Zidane combiné à un manque de confiance de ses attaquants en début de saison, des manquements défensifs et les blessures de cadres n’ont pas permis à la Casa Blanca de suivre le rythme imposé par Lionel Messi et ses coéquipiers. Malgré un regain de forme en deuxième partie de saison porté par un grand CR7, le fossé était trop grand pour Madrid. En coupe du Roi, ce n’est pas plus glorieux avec une élimination face à Leganés.

     

     

     

    En Ligue des champions, le bilan est bien évidemment beaucoup plus positif sans pour autant être flamboyant comparé aux saisons passées. Deuxième dans un groupe relevé avec Tottenham, Dortmund et l’Apoel Nicosie, le Real Madrid est tombé sur le PSG en huitièmes de finale. Vainqueurs lors des deux confrontations (3-1, 1-2), les hommes de Zinédine Zidane ont profité de l’apathie des joueurs parisiens au match retour. Alors qu’à l’aller, les Parisiens s’étaient montrés supérieurs dans le jeu mais l’efficacité redoutable des Madrilènes leur a permis de s’imposer. Avec un Cristiano Ronaldo sur une autre planète à l’aller face à la Juventus, Madrid s’était imposé (3-0) sur la pelouse des Turinois. Au retour cependant, le Real s’est fait (très) peur en étant mené 3-0 à la 93e. Mais un penalty provoqué par Vázquez et transformé par Ronaldo a encore permis au Real de s’en sortir.

    Tout cela réunit peut donner des idées et de l’espoir au Bayern Munich demain soir au Santiago Bernabeu.

    Pour se venger de la saison passée

    L’année dernière, le Bayern Munich et le Real Madrid s’étaient déjà rencontrés mais cette fois-là en quart de finale. Comme la semaine passée, les Bavarois s’étaient inclinés 1-2 à domicile après un match équilibré où le Real Madrid avait été impressionnant de maîtrise et de sérénité emmené par un grand Ronaldo, auteur d’un doublé.

    Le retour avait été houleux et toujours dans les esprits des joueurs du Bayern Munich. Un carton rouge non valable pour Vidal avant la fin du temps réglementaire et deux buts hors jeu de Cristiano Ronaldo en prolongations ont complètement changé la physionomie de la rencontre. Le Real s’était finalement imposé 4 à 2 alors que le Bayern menait 2-1 à la fin du temps réglementaire. Mais toutes ces décisions défavorables avaient eu raison des hommes de Carlo Ancelotti et les Madrilènes rejoignaient leur rival de l’Atlético en demi-finale.

    Depuis la « remontada » de la saison passé du Barça face au PSG (6-1), les rencontres de Ligue des champions sont les témoins de scénarios incroyables. Comme cité précédemment, la Juventus a réussi à mener 3-0 sur la pelouse du Santiago Bernabeu. Liverpool a infligé un sévère 3-0 face à Manchester City alors considéré comme le favori de la compétition. Les Reds encore eux, ont mené jusqu’à 5-0 en demi-finale face à l’AS Roma. Les Romains eux aussi ont été l’auteur d’une « Romatada » face au FC Barcelone en s’imposant 3-0 à domicile après avoir été défait 4-1 au Camp Nou.

    Chaque match est différent mais la saison 2017-2018 est particulièrement spectaculaire où les pronostics sont de plus en plus compliqués à faire. En espérant vivre demain soir, une rencontre qui restera dans les annales du football.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2018 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT