Radio One Logo
  • Groupe F : Trois bonnes raisons de regarde Mexique – Corée du Sud

    Groupe F

    Groupe F : Trois bonnes raisons de regarde Mexique – Corée du Sud

    23 juin 2018 17:00

    70 vues

    Le Mexique et la Corée du Sud vont se défier samedi (17 heures) lors de la 2e journée du groupe F à Rostov-sur-le-Don. Après avoir signé la première sensation de ce Mondial face à l’Allemagne (1-0), les Mexicains tenteront d’enchaîner contre la Corée du Sud, au pied du mur après sa défaite face à la Suède (1-0). Voici trois raisons de suivre ce duel.

    Pour célébrer la longévité de Rafael Marquez

    A 39 ans, le défenseur central mexicain (144 sélections) est devenu contre l’Allemagne le troisième joueur à disputer cinq Coupe du monde (2002, 2006, 2010, 2014, 2018), après son compatriote Carbajal, l’Allemand Lothar Matthäus.

    Malgré son record de longévité, Marquez ne vit néanmoins pas un Mondial de tout repos. Accusé de complicité par la justice américaine avec un baron de la drogue mexicain, l’ex-joueur du FC Barcelone et de Monaco est contraint de ne pas apparaître aux côtés de sponsors américains. Conséquences : il ne peut pas répondre aux interviews, doit porter un maillot neutre à l’entraînement ou encore boire dans des bouteilles d’eau dépourvues de sponsor.

    Avec sa barbe fournie et sa moue dubitative, Javier a réalisé une prouesse en Russie : devenir le supporter le plus connu de la Coupe du monde sans même avoir à se déplacer. Ses amis mexicains, qui sillonnent la Russie en mini-bus, ont confectionné une silhouette de Javier, retenu par sa femme au pays. Après avoir visité les « fans zone » et les bars russes, Javier aura peut-être l’occasion « d’assister » au match samedi.

    Pour deviner l’identité des joueurs sud-coréens

    Avant l’entrée en lice de son pays face à la Suède, le sélectionneur sud-coréen avait révélé avoir fait porter à ses joueurs de « faux numéros » pendant les matchs de préparation afin de tromper la vigilance des futurs adversaires. La raison ? « Il est très difficile pour les Occidentaux de différencier les Asiatiques, c’est la raison pour laquelle nous avons fait cela », a expliqué Shin Tae-yong. Le stratagème a tellement bien fonctionné qu’il a même réussi à embrouiller les agences de presse.

    Source : leparisien.fr

     

Laissez-nous vos commentaires

A lire aussi

© 2016 - 2018 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT