Radio One Logo
  • Neil Pillay : « il faut penser à un organisme indépendant pour la protection des données »

    Neil Pillay

    Neil Pillay : « il faut penser à un organisme indépendant pour la protection des données »

    28 mai 2019 12:30

    47 vues

    L’installation de 4,000 caméras à travers le pays, dans le cadre du Safe City Project, suscite toujours doute et suspicion.

    Même si le ministre Mentor a rassuré que les policiers qui seront chargés de contrôler les Smart Cameras bénéficieront d’une formation spécialisée, des voix se sont élevées pour réclamer un régulateur indépendant.

    Pour l’avocat Neil Pillay, le Safe City Project est une excellente initiative pour aider dans la réduction du taux de criminalité dans le pays. Mais le potentiel d’abus, comme dans toute profession, existe.

    « Il y a toujours un risque de dérapage et de fuite d’information. Il faut une discipline sans faille. C’est une question de culture. Ces gens doivent réaliser l’importance de leur responsabilité et surtout qu’il observe les principes du Date Protection Act. Par exemple, si une information a été collectée dans un but précis, elle ne peut être détournée à d’autres fins. »

    Du coup, la création d’une instance indépendante qui veillera à l’utilisation des informations à bon escients est primordial selon l’homme de loi : « Il y a déjà un Date Protection Commissionner en place. Il faut lui donner les moyens, c’est un travail colossal. Sinon créer un organisme indépendant qui aura la responsabilité de sauvegarder ces informations. »

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT