Radio One Logo
  • après un an dans l'espace, le corps de l'astronaute Scott Kelly s'est modifié

    Science & Techno

    après un an dans l'espace, le corps de l'astronaute Scott Kelly s'est modifié

    14 avril 2019 23:00

    290 vues

    Le magazine Science publie une étude importante pour l’avenir des vols habités. Car l'une des difficultés majeures pour envoyer des astronautes sur Mars, est de savoir comment leurs corps vont pouvoir résister à plusieurs années de voyage aller-retour.

    La NASA a déjà mené des études sur des astronautes. Mais comment s’assurer que les changements biologiques constatés sont bien liés à l’apesanteur, et pas simplement au vieillissement du corps ?

    Il se trouve que l'agence gouvernementale a compté dans ses rangs des frères jumeaux, les Kelly. Mark Kelly était pilote de la navette jusqu’en 2011. Son frère jumeau, Scott, a lui aussi été choisi pour plusieurs missions, et il est notamment resté 340 jours consécutifs dans la station spatiale internationale, en 2015-2016.

    Une équipe de 84 scientifiques a donc mis en place un programme pour étudier en détail le corps de Scott Kelly dans l’espace, et celui de son frère Mark, sur Terre.

    Pendant 27 mois, avant, pendant et après la mission, les deux frères ont dû se soumettre à des séries de tests très poussés, et collecter leur sang, leur plasma, leur urine, leur selles. Ce qui a l’air simple en apparence, mais il fallait ramener sur terre régulièrement tous ces fluides, transportés pour chaque trajet en fusée. L’une d’entre elle a explosé, ce qui a failli remettre en cause toute l’expérience.

    L'évolution génétique d'ampleur semble liée à l'espace

    Le corps du jumeau en apesanteur a changé, ses os se sont affinés car ils n’avaient plus à porter le poids du corps, les muscles se sont atrophiés. Ce qui était attendu. Mais ce qui a le plus frappé les scientifiques, c’est l’ampleur de l’évolution génétique. Que l'on sait directement liée au vol dans l’espace, car son frère sur Terre avait au départ exactement le même patrimoine génétique.

    Au total, un millier de gènes ont changé. Ce qui n’est pas une mutation génétique, mais l’ADN était perturbé. Comme si son corps était attaqué. Un phénomène qui a des conséquences sur le système immunitaire, qui était en état d’alerte.

    La résistance du corps humain à l'épreuve du voyage

    Et cette modification génétique s’est accélérée à mesure que la mission avançait. Ces changements se sont peu à peu estompés au retour de Scott Kelly sur Terre. Finalement, 90% de ses gènes sont revenus à la normale. Il va falloir attendre des années pour savoir si cela aura des conséquences à long termes, bons ou mauvais, nul ne le sait.

    Par exemple, va t-il vieillir plus vite que son frère, ou au contraire plus tard ? Mais cette étude laisse penser que le corps humain semble suffisamment robuste pour supporter un long voyage, peut-être jusqu’à Mars.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT