Radio One Logo
  • 10 Year Challenge : les IA de Facebook vous remercient

    10 Year Challenge

    10 Year Challenge : les IA de Facebook vous remercient

    17 janv. 2019 20:00

    66 vues

    Le 10 Year Challenge de Facebook consiste à partager une photo de vous actuellement, et une photo de vous dix ans plus tôt. L’idée est assez bonne et offre souvent un résultat assez rigolo, avec son lot de glow up.

    Cependant, l’avènement de la data et de son lien indéniable avec la sophistication des intelligences artificielles a éveillé une certaine suspicion sur le dessein d’un tel événement. S’il n’est pas nécessaire d’avoir le QI d’Einstein pour soutenir cette idée, son origine revient à Kate O’Neill qui l’a présenté dans le magazine Wired après avoir publié un thread sur Twitter.

    Pour exercer ses IA, à la reconnaissance faciale, Facebook n’est certainement pas en manque de clichés puisque nous en partageons tous, depuis des années, voire plus de 10 ans pour certains. C’est ainsi que le réseau social a fait émerger plusieurs fonctionnalités autour de cette technologie. La première étant toujours en phase de test et se concrétise dans une connexion à votre compte, grâce à la reconnaissance faciale, mais moins aboutie que FaceID. L’autre, plus étonnante, est un outil qui permet à Facebook d’aller chercher des photos de vous sur son réseau social. Cela permet à un utilisateur de recevoir une notification lorsqu’une personne publie une photo de lui. Pratique si vous souhaitez maîtriser de A à Z votre confidentialité et qui peut voir quoi.

    Pour ce qui est du 10 Year Challenge, la plateforme pourrait très bien aller piocher une photo de vous publiée en 2009, et une autre de vous en 2019. Elle pourrait ainsi avoir un saut d’une décennie entre votre visage d’avant et celui d’aujourd’hui. Néanmoins, rien ne prouve que la photo publiée en 2009 n’est pas une photo de l’utilisateur lorsqu’il était encore plus jeune, et celle de 2019 publiée après avoir appliqué un filtre vieillissant. Dans ce cas, quoi de mieux qu’un événement où les utilisateurs publient précisément à quoi ils ressemblaient en 2009 comparé à ce à quoi ils ressemblent en 2019 ?

    L’utilisation de la reconnaissance faciale pour un but marketing a déjà fait ses preuves. Un panneau publicitaire peut changer son message ou son image en fonction de l’âge de la personne qui le regarde. En Chine vous pouvez payer en souriant chez KFC. Par contre, si l’on associe ce volet technologique avec un tas d’autres données « comme les lieux fréquentés, les achats que l’on effectue, et tout ce que l’on peut ajouter d’autre, cela pourrait entraîner des interactions vraiment flippantes, » précise Kate O’Neil. Elle donne un exemple très intéressant, plutôt adapté aux États-Unis, bien que les InsuTech tendent elles aussi à se baser pour nos données pour nous fournir une offre adaptée. Son exemple, c’est celui d’une assurance, qui utiliserait le même algorithme que Facebook et se rendrait compte que vous vieillissez plus vite que la moyenne. La conséquence directe serait une couverture moins importante, ou plus chère.

    Mettons un peu d’eau dans notre vin. Il est clair que pour Facebook, il n’y a pas d’intention de marketing de près ou de loin dans l’amélioration de sa reconnaissance faciale. Mieux encore, mise à disposition d’un projet bienveillant, on pourrait retrouver des personnes disparues. Ça a été le cas en Inde (où 22 enfants disparaissent chaque jour) où la police de Delhi a retrouvé près de 3000 enfants grâce à un outil de reconnaissance faciale créée par l’organisation Bachpan Bachao Andolan (BBA). Par extension, on pourrait très bien avoir un outil unique, sûr, et mis à disposition des autorités nationales.

    Nos données pour servir le marketing, ou des causes nobles ? Malheureusement nous n’avons pas le choix ni de cases à cocher lorsqu’on utilise les réseaux sociaux et bon nombre de plateformes. Peu importe nos activités, même en désignant un panneau de signalisation lors d’un CAPTCHA, nous entraînons un robot. Un robot qui saura mieux nous servir, ou nous venir en aide sur les routes. Suspecter un projet derrière un événement comme le 10 Year Challenge va devenir, peu à peu, un réflexe naturel, comme aller vérifier si une information est védique. Ce n’est pas pour autant que nous devons nous empêcher de prendre plaisir à partager nos contenus, et à interagir avec celui des autres.

    Source : siecledigital.fr

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2019 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT