Radio One Logo
  • Données personnelles : Qu'est-ce que Google et Facebook savent de nous ?

    Données personnelles

    Données personnelles : Qu'est-ce que Google et Facebook savent de nous ?

    27 mai 2018 12:30

    149 vues

    Depuis le 25 mai, les entreprises doivent respecter de nouvelles règles juridiques pour la collecte, le traitement, la conservation et la sécurisation des données personnelles de ses utilisateurs. Car les géants d'internet ont entre leurs mains une mine d'information sur votre vie privée. Nous avons fait le test avec Google et Facebook.

    Les deux entreprises mettent à disposition de leurs utilisateurs un outil de téléchargement de leurs données personnelles. En quelques clics, il est possible de sélectionner les produits dont on veut avoir l'historique, la périodicité, le format…

    "Sachez que la création d'archives est longue et peut prendre des heures, voire des jours entiers", informe tout de suite Google. Rien de bien étonnant au regard de la myriade de services que la firme de Mountain View propose aux internautes.

    Du côté de Facebook, il a fallu à peine douze minutes pour créer le fichier contenant les données personnelles. "Conservez-le en lieu sûr et prenez toutes les précautions de rigueur pour le stocker, l'envoyer ou l'importer sur un autre service", conseille le réseau social de Mark Zuckerberg. Le fichier total pèse 1,2 Go. Et encore, les photos sont en mauvaise qualité.

    Google offre plusieurs possibilités pour consulter ses données. La plus facile reste le fichier web qui répertorie l'ensemble des services et pointe ensuite vers les différents éléments. Les photos, les fichiers stockés sur le cloud, tout est là. Même l'historique YouTube. Malheureusement. Car certains choix musicaux - sûrement en fin de soirée - sont plus que douteux.

    Chez Facebook, l'aventure commence visiblement le 12 juin 2008 à 12h02. Heure à laquelle la première demande d'amis est acceptée. Minute par minute, tout est ensuite minutieusement enregistré : le premier commentaire, le 13 octobre 2008 à 20h51, le premier like le 21 février 2009 à 16h57, les photos partagées sur les groupes des anciennes promos...

    Le champion de l'historique reste cependant Google. Sur la dernière année, il a archivé les applications lancées sur le téléphone tournant sous Android, les requêtes sur Google Actualités ou Google Images, les recherches dans Maps…

    Des trajets millimétrés

    Car par une simple acceptation lors de la mise en service de son téléphone, Google peut enregistrer les données de localisation. Dans l'onglet historique des positions, on retrouve ainsi tous les lieux visités. Qu'ils s'agissent de vos vacances d'hiver au ski ou d'un séjour à l'étranger. Google propose même d'établir un top 10 des lieux les plus visités. En plus du domicile ou de la rédaction, on retrouve un supermarché, des bars et un géant de l'ameublement suédois…

     

    Dans l'option trajet, l'entreprise reconstitue, souvent de façon grossière, les déplacements, en précisant s'ils se font selon lui à vélo, en voiture ou à pied. Et ceci, même si le GPS n'est pas activé. Il enregistre aussi et pointe les arrêts : on retrouve ainsi le lieu de rendez-vous des covoitureurs lors d'un voyage à Lyon, l'aire de repos pour la pause de midi sur l'A9 ou encore la localisation précise du chalet loué à Prémanon.

    En poursuivant la navigation, on découvre que Facebook a lui aussi suivi à la trace l'ensemble des déplacements. Durant quasiment trois mois, le moindre "like" est accompagné des coordonnées GPS à l'instant T. Sur le site, une nouvelle carte permet de visualiser plus facilement ces localisations (onglet localisation des paramètres). L'historique de recherche est quant à lui vide tout comme celui des appels, l'option étant désactivée lors de l'installation de l'application Messenger.

    En revanche, le site a bien gardé une trace de mon carnet de contacts. Et avec des archives. On retrouve ainsi des numéros supprimés de mon téléphone depuis plusieurs années. Avec les notes associées au contact… Google est lui un peu plus discret. Les contacts sont bien là, mais ceux supprimés ont bel et bien disparu de la base de données.

    Reste alors une question. À quoi servent toutes ces informations ? "Nous utilisons vos données pour vous montrer des annonces plus pertinentes, mais nous ne vendons pas vos informations personnelles", assure Google. "La plupart du temps, elles sont en rapport avec la recherche que vous venez d'effectuer et avec votre position". Dans l'historique des recherches publicitaires, on trouve en effet de la pub pour les Eurockéennes, pour des hôtels dans des destinations touristiques planifiées ou encore des rayons spécifiques de magasin de bricolage.

    Facebook dresse lui aussi une liste des centres d'intérêt (assez fidèle puisque l'on retrouve trois déclinaisons autour de la thématique du vin), mais aussi le nombre de fois où j'ai cliqué sur une publicité et surtout les annonceurs qui ont importé une liste de contacts contenant mes informations…

    Source : estrepublicain.fr

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Le Wake Up Show

© 2016 - 2018 Radio ONE - Conçu par Tryangle

Nos fréquences

  • CENTRE

    100.8 FM

  • NORD

    101.7 FM

  • SUD

    102.4 FM

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT