Radio One Logo
  • Un astéroïde a vraiment frôlé la Terre mais personne ne l’a vu venir

    Science & Techno

    Un astéroïde a vraiment frôlé la Terre mais personne ne l’a vu venir

    30 juil. 2019 20:00

    406 vues

    A l’échelle de l’univers, on pourrait dire que nous avons senti le vent du boulet, ou plutôt de l’astéroïde, quand la semaine dernière, dans la nuit de mercredi à jeudi, « 2019 OK » est venu frôler la Terre avant de poursuivre son chemin sur son orbite excentrique qui le conduira aux confins de notre système, entre Mars et Jupiter.

    En dépit du système de surveillance déployé par la NASA et ses partenaires qui a permis de répertorier plus de 90 % des géocroiseurs d’un diamètre de plus de 1,5 km, la communauté scientifique ignorait l’existence de « 2019 OK ».

    Cinq fois plus près que la Lune

    Repéré en approche au début de la semaine dernière, il n’a révélé ses secrets qu’à son passage au plus près de la Terre. Un frôlement, puisque dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 juillet, l’astéroïde a été mesuré à seulement 77 000 km, soit un cinquième de la distance Terre-Lune. Son observation a permis d’évaluer sa taille entre 57 et 130 mètres, sa vitesse de croisière vertigineuse de 24 kilomètres par seconde ainsi que son orbite très elliptique, trois caractéristiques qui expliquent pourquoi « 2019 OK » n’a pas été repéré plus tôt.

    Le voici en tout cas officiellement inscrit au catalogue des astéroïdes géocroiseurs de la famille Apollon. Pour l’astronome Alan Duffy, « 2019 OK » est un « city killer », pas assez gros pour provoquer une catastrophe comparable à l’extinction des dinosaures, mais suffisamment pour raser une ville en cas de collision avec la Terre. Grand comme un terrain de foot, cet objet libérerait environ 30 fois l’énergie de la bombe d’Hiroshima en explosant dans l’atmosphère, « et la plupart de sa matière parviendrait à frapper la Terre, causant des dégâts dévastateurs », précise Alan Duffy.

    L’astronome rappelle qu’en 2013, un météore beaucoup plus petit - d'environ 20 mètres de large - ou de la taille d'un immeuble de six étages – a survolé la ville russe de Tcheliabinsk, déclenchant une onde de choc dont la puissance et les dégâts ont blessé 1200 personnes. Et le siècle dernier, un astéroïde d'une taille comparable à celle de « 2019 OK » a provoqué une explosion qui a rasé 2 000 kilomètres carrés de terres forestières en Sibérie.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2020 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT