Radio One Logo
  • Baisse de production de pétrole: Maurice ne sera pas épargné par cette crise énergétique, prévient le Premier ministre

    Économie

    Baisse de production de pétrole: Maurice ne sera pas épargné par cette crise énergétique, prévient le Premier ministre

    07 oct. 2022 15:00

    491 vues

    L’Organisation des pays producteurs de pétrole, l’Opep, a décidé, cette semaine, de réduire drastiquement sa production. Une baisse qui atteindra 2 millions de barils par jour, à partir de novembre.

    D’emblée, les observateurs prévoient que cette diminution de la production pourrait pousser les cours du pétrole de nouveau au-delà de 100 dollars le baril.

    Et selon le Premier ministre, Maurice ne sera pas épargné par ces développements. Les conséquences se feront sentir dans les mois à venir, dit-il. Pravind Jugnauth qui intervenait lors d’une cérémonie de pose de la première pierre d’un échangeur à Ébène.

    « Et là, regardez ce qui se passe avec l'énergie. Nous importons du pétrole, c'est-à-dire de l'essence et du diesel, à un prix vraiment élevé. Et maintenant, ces pays producteurs ont décidé de diminuer leur production. Très probablement, à l'avenir, le prix augmentera à nouveau. Et nous devons le faire, surtout avec l'augmentation du prix des matières premières. » avance Pravind Jugnauth.

    Pour Sadek Ruhmaly, expert en économie de l’énergie, la capacité de Maurice de gérer cette crise dépendra largement des décisions prises par le chef du gouvernement.

    Sadek Ruhmally analyse la question sous l’angle de la récession mondiale qu’on annonce pour 2023.

    « La réponse du gouvernement doit également être géopolitique. Si le Premier ministre reste dépendant du marché, l'économie mauricienne finira par en pâtir. On ne pourra pas aller dans une station-service et payer entre Rs 90 et Rs 100 pour un litre d'essence. C'est impossible. Cela va paralyser l'économie. Nous verrons ce que le gouvernement décidera. Y aura-t-il un changement dans la diplomatie mauricienne ? La pression sera accrue car il y a un risque que Maurice entre en récession en 2023. » avance Sadek Ruhmaly.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Clubbing One

© 2016 - 2024 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT