Radio One Logo
  • Réouverture des frontières : le gouvernement devrait revoir sa stratégie et envisager l’option Qatar Airways, soutient l’économiste Kevin Teeroovengadum

    Économie

    Réouverture des frontières : le gouvernement devrait revoir sa stratégie et envisager l’option Qatar Airways, soutient l’économiste Kevin Teeroovengadum

    12 juil. 2021 12:00

    230 vues

    Il cite en exemple les Maldives et les Seychelles qui autorisent à la fois Emirates Airlines et Qatar Airways d’opérer conjointement sur leur sol.

    Les Maldives ont dépassé les 50 000 touristes depuis le début de l’année et le pays a désormais pour objectif d’atteindre les 1,3 millions de touristes. Les Seychelles eux espère obtenir 60% du nombre d’arrivée de touristes en 2019, soit 400 000.

    « La stratégie qu’ils adoptent qui est le “Open Skies Policy”, doit fonctionner car il y a plusieurs compagnies aériennes qui se desservent sur les Maldives et aux Seychelles. Les deux compagnies aériennes qui sont Emirates et Qatar voyagent aux Maldives et aux Seychelles avec de grands porteurs. Alors comment se fait-il que Qatar Airways a 4 vols par jour aux Maldives et qu’Emirates Airways a aussi 4 vols par jour tandis que Maurice ne donne pas accès à Qatar Airways d’opérer dans le pays ? Je pense qu’après la crise de post-Covid les autorités et le secteur privé devront s’ouvrir à plusieurs compagnies aériennes. » annonce l’économiste, Kevin Teeroovengadum.

    Pour rappel, en 2019, le gouvernement avait refusé à Qatar Airways d’opérer à Maurice. Particulièrement pour ne pas déplaire à Emirates Airlines, qui opérait déjà deux vols gros porteurs par jour à Maurice.  Qatar Airways avait aussi essuyé un refus sous le gouvernement travailliste d’avant 2014. Emirates Airlines et Qatar Airways sont en concurrence directe dans la région du Golfe.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Le Wake Up Show

© 2016 - 2023 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT