Radio One Logo
  • Covid-19 : l’enseignement à domicile n’est pas une solution à long terme, selon les éducateurs

    Education

    Covid-19 : l’enseignement à domicile n’est pas une solution à long terme, selon les éducateurs

    19 juil. 2021 10:00

    159 vues

    La santé de la famille avant tout. Avec la fermeture de plusieurs établissements scolaires, du pré-primaire au secondaire, pour cause de contamination à la Covid, de nombreux parents envisagent sérieusement l’enseignement à domicile pour leurs enfants.

    Que pensent les éducateurs de ce nouveau modèle d’apprentissage ?

    Varuna a pris sa décision. Elle ne veut pas exposer son fils, qui est en Grade 4, aux risques de contamination.  

    « Les autres parents ont décidé de ne pas envoyer leurs enfants à l’école donc je ne vais pas y envoyer mon enfant. Nous avons acheté un ‘whiteboard’ et je lui donne des leçons. Il a beaucoup appris et s’est beaucoup améliorer. Il arrive mieux à comprendre à la maison qu’à l’école. »

    Une solution viable, sur le court terme, mais qui pourrait créer un Education Gap, à l’avenir, selon Jeff, éducateur. L’enseignement à domicile, selon lui, est discriminatoire dans son application.

    « Avec le ‘home schooling’, beaucoup de jeunes resteront en arrière car il y a des familles à faible revenu et qui n’ont pas assez de technologie pour pouvoir enseigner comme il se doit. »

    Pour Sooryadanand Meetooa, président de l’Education Officers Union, pour être efficace, tout système éducatif doit être standardisé.

    « Vu qu’il y a ce problème en ce moment, chaque parent devrait prendre sa décision. Certains parents pensent que leurs enfants sont plus en sécurité à la maison mais il faut que le système éducatif soit standardisé. S’il faut faire l’enseignement à domicile, il faudra le faire pour tous les élèves car ce n’est pas possible qu’une partie des élèves restent à la maison et l’autre partie part à l’école. »

    A noter que selon les lois mauriciennes, un enfant doit être enregistré dans un établissement scolaire pour prendre part aux examens. L’éducation étant obligatoire jusqu’à 16 ans, un parent risque jusqu’à Rs 10 000 d’amende s’il n’envoie pas son enfant à l’école.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Le Wake Up Show

© 2016 - 2021 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT