Radio One Logo
  • Journée Internationale des Sols : la pollution des sols est une bombe à retardement largement ignorée à Maurice

    Environnement

    Journée Internationale des Sols : la pollution des sols est une bombe à retardement largement ignorée à Maurice

    05 déc. 2020 18:00

    20 vues

    Le sol ne se limite pas à une simple surface que l’on foule de ses pieds. Il constitue un écosystème à part entière, un élément essentiel de l'environnement naturel, dont la plupart des aliments de la planète dépendent.

    Environ 33 % des sols de la planète sont dégradés, estime l’Organisation des Nations Unies. Maurice n’est pas épargné par cette crise du sol, fait comprendre Seelavarn Ganeshan, le Chief Executive du Food and Agricultural Research and Extension Institute, le FAREI.

    « L’état du sol se détériore. Nous avons utilisé des produits chimiques depuis 50 à 60 ans et cela a détourné la biodiversité du sol. Il faut cesser de polluer et cesser d’utiliser des produits chimiques à tort et à travers. C’est là où le consommateur a un rôle très important à jouer. » avance Seelavarn Ganeshan.

    Vincent Florens, Professeur agrégé au département des biosciences de la Faculté des sciences de l’Université de Maurice, explique que l’une des causes de cette dégradation du sol est principalement liée à la déforestation.

    « La déforestation faite à Maurice est parmi les pires au monde. Nous sommes mal partis depuis le départ. La dégradation fait au fil du temps, il n’y a pas vraiment de point de non-retour mais plus nous tardons à le faire plus nous serons perdants. » avance Vincent Florens.

    Cette Journée mondiale des Sols, chaque 5 décembre, vise à encourager les gouvernements, les organisations, les communautés et les individus du monde entier à s'engager activement pour lutter contre la perte de biodiversité des sols. 

Laissez-nous vos commentaires

A lire aussi

© 2016 - 2021 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT