Radio One Logo
  • Le système des prévisions météorologiques limité pour prévenir les catastrophes naturelles

    Environnement

    Le système des prévisions météorologiques limité pour prévenir les catastrophes naturelles

    04 févr. 2021 21:00

    59 vues

    Face aux risques de catastrophes naturelles, Maurice doit mieux se préparer pour gérer toute éventuelle situation de crise, prévient l’ambassadeur de l’Union européenne à Maurice, Vincent Degert.

    Hier, lors de la signature de quatre conventions de financement avec la Commission de l’Ocean Indien, plusieurs facteurs liés à la mauvaise gestion des risques et de prévention ont été soulevés parmi, les prévisions météorologiques, entre autres.

    Pour Vincent Degert, il est impératif de consolider les capacités des services météo en matière de prévisions pour les différentes catastrophes naturelles.

    « L’ensemble de cet exercice est pour mieux aider les différents pays de la région à se préparer à ce type de catastrophes. Avec le changement climatique, nous savons tous que ce type d’incident va se multiplier et la prévision météorologique est un autre élément tout à fait important dans ce contexte. »

    Avec le soutien financier de l’AFD et l’Union européenne, de nouveaux équipements devraient être achetés pour combler ce déficit, ajoute l’ambassadeur de l’UE.

    « Mieux se préparer et mieux anticiper est important. Quand nous devons avoir des systèmes de détection, il faut que les radars fonctionnent, il faut que la communication avec les bateaux puisse s’établir et se mettre en place. Nous ne pouvons pas laisser les outils ne pas être opérationnels et exploitables lorsque la catastrophe arrive. »

    Outre des équipements de dernier cri, la formation du personnel fait partie de ce projet de financement. Vincent Degert précise que l’épisode du Wakashio a permis de tirer les leçons pour une gestion adéquate    des équipements.

    « Si je prends l’exemple du Wakashio, avoir des boudins à disposition pour pouvoir contenir la marée noire. Il faut gérer les stocks, il faut que le stock soit à jour et entretenu. »

    Pour mieux se préparer aux risques et répondre efficacement aux catastrophes, il a été aussi question de la mise en œuvre d’une plateforme d’alerte et d’intervention dans la région de l’océan indien.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2021 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT