Radio One Logo
  • Cour d’investigation sur le Mv Wakashio : incohérences dans les propos des éléments de la NCG

    Judiciaire

    Cour d’investigation sur le Mv Wakashio : incohérences dans les propos des éléments de la NCG

    27 juil. 2021 13:30

    111 vues

    La Cour d'investigation sur le naufrage du vraquier Japonais poursuit ses travaux ce matin à l'ancienne Cour Suprême.

    Aujourd'hui, 3 officiers de la National Coast Guard, ayant déjà témoigné,  ont été à nouveau convoqués par la Cour.

    En cause, plusieurs anomalies décelées dans leurs propos.

    Le PC Ujodha, affecté à l'Ops Room de la NCG a été confronté aux relevés téléphoniques du  25 juillet 2020.

    La cour a rappelé au témoin qu'il est sous serment et est en présence des relevés téléphoniques de la salle de contrôle de la NCG.

    Le constable de la police, Arvin Ujodha a été prié de donner la version exacte sur ce qui s'est passé ce soir, a lancé  l'ingénieur maritime Jean Mario Geneviève.

    La dernière fois lorsqu'il avait été appelé comme témoin, l'officier avait expliqué que le 25 juillet 2020, il avait repéré le Wakashio aux alentours de 18hrs10.

    Il dit avoir appelé le centre de commande de Pointe du Diable, les demandant d'essayer d'entrer en contact avec l'équipage du MV Wakashio à travers la radio à 19hrs10. Puis, il avait affirmé avoir reçu un appel de Pointe du Diable quelques minutes plus tard.

    Or, cela ne figure pas dans les relevés téléphoniques.

    Le prochain appel est enregistré à 20hrs20, soit une heure plus tard.

    C'est à ce moment que l'assesseur Jean Mario Geneviève a lancé 'vous nous mentez'!

    Le PC Ujodha est toujours entendu en ce moment.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2021 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT