Radio One Logo
  • Les explosifs n’ont pas été utilisés lors du sabordage de la partie avant du MV Wakashio

    Judiciaire

    Les explosifs n’ont pas été utilisés lors du sabordage de la partie avant du MV Wakashio

    25 nov. 2021 18:00

    79 vues

    Auditions très technique ce jeudi 25 novembre devant la cour d’investigation sur le MV Wakashio.

    Lors de la séance de ce jeudi 25 novembre, l’ancien juge Abdurafeek Hamuth et ses assesseurs, Johny Lam Kai Leung et Jean Mario Geneviève, ont écouté  deux officiers de garde-côtes et un Senior Salvage Master de la compagnie Smit Salvage.

    Si l’audition du dernier nommé a eu lieu sans soucis. Les deux officiers ont été rappelés à l’ordre à plusieurs reprises par le président de la cour d’investigation.

    Le PC Abacousna affecté à l’operation room du National Coast Guard a été réprimandé à plusieurs reprises par les assesseurs. Lui qui avait démenti  certains propos de ses collègues de Pointe du Diable, il ne  répondait pas aux questions prétextant ne plus se souvenir des événements de la soirée du 25 juillet 2020 alors qu’il avait la responsabilité de répondre aux appels et les faire les entrées. 

    L’ancien juge Hamuth a dû intervenir à plusieurs reprises pour exiger de lui des informations précises.   

    Puis au tour de  Chris Boss, senior salvage master de témoigner devant la cour d’investigation. Celui-ci a été interrogé sur la méthode utilisée pour faire rentrer un maximum d’eau dans l’avant du vraquier lors du sabordage. Il devait raconter que plusieurs petits trous ont été faits dans la coque du bateau et à aucun moment des explosifs n’ont été utilisés. 

    Les travaux reprendront le 14 décembre prochain avec l’inspecteur Nunlall, responsable de l’operation room le jour de l’accident.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2022 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT