Radio One Logo
  • Carte biométrique : il ne faut pas que l’avis des Nations unies vienne occasionner des dépenses exagérées, soutient Arvin Boolell

    Société

    Carte biométrique : il ne faut pas que l’avis des Nations unies vienne occasionner des dépenses exagérées, soutient Arvin Boolell

    24 juil. 2021 15:00

    342 vues

    Il faut trouver une solution ensemble. Selon l’analyse d’Arvin Boolell, l’avis du Comité des droits humains des Nations unies ne remet pas en question la carte biométrique.

    C’est les risques d’intrusion qu’il faut régler. Le député travailliste soutient qu’il sera vigilant sur ce qui sera fait pour répondre à cet avis, par rapport aux dépenses, surtout.   

    A savoir que c’est le Parti travailliste qui avait introduit la carte biométrique en 2013.

    « Le gouvernement peut l’utiliser comme astuce pour revoir la carte biométrique et faire un appel d’offre. Le droit à la vie privée des gens se trouve dans le code civil. J’espère que la bonne volonté triomphera. » avance Arvin Boolell.

    Du côté du gouvernement, on nous apprend qu’aucun commentaire sur cet avis ne se fera pour le moment.

Laissez-nous vos commentaires

blank image

Clubbing One

© 2016 - 2021 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT