Radio One Logo
  • Des parents forcés d’abandonner leurs enfants faute de ne pouvoir les nourrir

    Société

    Des parents forcés d’abandonner leurs enfants faute de ne pouvoir les nourrir

    09 août 2022 16:00

    310 vues

    Il ne se passe pas un jour, sans ce refrain ; tout augmente.

    Si certaines familles arrivent tant bien que mal à gérer, d’autres n’arrivent plus à se nourrir correctement. Nous avons vu, la semaine dernière, une femme qui n’a eu d’autre choix que d’abandonner ses enfants, ne pouvant plus subvenir à leurs besoins. Ce n’est pas une situation isolée, notent ONG et travailleurs sociaux.

    La classe dite moyenne bascule dans la classe en-dessous et la pauvreté extrême gagne du terrain.

    Rentrer du supermarché, les sacs remplis à ras bord, ce n’est qu’un souvenir, nous confie Mahima. Aujourd’hui, nourrir ses jumelles relève du parcours du combattant, surtout en cette période de vacances scolaires.

    « Le matin nous mangeons un petit déjeuner très simple et pour le déjeuner nous devons chercher quelque chose de léger aussi pour que nous puissions avoir quelque chose de consistant au diner. Nous devons tout calculer avant de faire les commissions. »

    Face à la cherté de la vie et récemment depuis la levée des subventions sur des produits alimentaires, certains ont fait le choix de revoir leur mode d’alimentation, alors que d’autres ont été forcés, analyse le travailleur social John Anseline.

    « Quand nous allons au supermarché, nous voyons que les gens prennent le strict minimum. J’ai rencontré une dame qui m’a dit qu’elle peut uniquement se permettre d’acheter des carcasses de poules. Ça nous donne une idée de la situation et a quel point la pauvreté gagne du terrain. »

    Les Organisations non gouvernementales ressentent elles aussi ces effets. Caritas arrive difficilement à remplir sa mission, nous dit sa directrice, Patricia Adèle-Félicité.

    « La demande en aide alimentaire est devenue une priorité. Nous avons accompagné beaucoup de familles pour qu'elles puissent reprendre leurs envols. »

    Si les ONGs demandent de l’aide du gouvernement, ce n’est pas pour encourager l’assistanat, font-elles ressortir. Mais c’est bien pour éviter d’autres drames.

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2022 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT