Radio One Logo
  • Sanjeev Teeluckdharry : «  le terme légal de Reasonable suspicions  n’est pas respecté par une certaine unité de la force policière »

    Société

    Sanjeev Teeluckdharry : « le terme légal de Reasonable suspicions n’est pas respecté par une certaine unité de la force policière »

    10 déc. 2023 14:00

    1738 vues

    Arrestations arbitraires, acte de torture, certaines unités de la police font de l’excès de zèle, avancent les avocats du groupe Avengers.

    C’était ce matin, lors d’une conférence publique dans le cadre de la Journée mondiale des droits humains.

    Selon l’avocat Sanjeev Teeluckdharry, le terme légal de reasonable suspicions ne veut rien dire pour certains enquêteurs. 

    « Le terme juridique  reasonable suspicions a été défini d'abord par le juge Robert Ah nee, puis par le juge Thomas. Mais malheureusement, il n'a pas été mis en pratique par les autorités, en particulier par la police. La police est une institution très importante dans une démocratie. Elle est là pour protéger l'État de droit, mais toutes les unités de police ne respectent pas leur devoir légal et les droits constitutionnels des citoyens, » avance Sanjeev Teeluckdharry.

    Pour sa part, l’avocat Akil Bissessur trouve que la police veut faire taire les opposants du gouvernement.

    « Il est regrettable que l'île Maurice en soit arrivée là. Sans vouloir décourager qui que ce soit, la situation à Maurice va empirer en ce qui concerne les droits de l'homme, car la police et plusieurs institutions ont toutes les raisons de s'en prendre aux opposants politiques, et cela empirera tant que des personnes qui ne sont pas censées être au pouvoir le seront, » avance Akil Bissessur.

     

Laissez-nous vos commentaires

© 2016 - 2024 Radio ONE - Conçu par Tryangle

  • equalizer
  • ECOUTER
    LE DIRECT